MÉTRO – PÂTISSIER - DODO

DESCRIPTION

Rien que de contempler sa devanture, on en a l'eau à la bouche. Spécialisé dans les desserts, le pâtissier confectionne de superbes gâteaux et de délicieux entremets pour égayer fins de repas et goûters gourmands. Il connaît par cœur les secrets de fabrication des différentes pâtes (brisée, sablée, etc.), sait choisir une garniture (crème pâtissière, sabayon ou autre) et déterminer le bon temps de cuisson. Cet artiste, amoureux des couleurs et des formes, est soucieux de la décoration de ses gâteaux.

Artisan ou salarié, ses journées de travail commencent très tôt. Et il ne connaît ni dimanches ni jours fériés. Ce sont même pour lui des jours d'intense activité, où il croule sous les commandes : gâteaux d'anniversaire, bûches de Noël et œufs de Pâques lui permettent de « doper » son chiffre d'affaires. L'artisan pâtissier n'hésite pas à faire office de chocolatier-confiseur ou de glacier-sorbetier.

Outre les petits commerces de quartier, des débouchés existent dans les rayons pâtisserie des grandes surfaces, voire les industries agroalimentaires.

ACCÈS ET COMPÉTENCES

CAP ou équivalent :
CAP Boulanger
CAP Glacier fabricant
CAP Pâtissier
CAP ou équivalent + 1 an :
MC Cuisinier en desserts de restaurant
MC Pâtisserie boulangère
MC Pâtisserie glacerie chocolaterie confiserie spécialisées
BAC ou équivalent :
BAC pro Boulanger pâtissier
BTM Pâtissier confiseur glacier traiteur
BAC + 2 :
BM Pâtissier confiseur glacier traiteur

Rigueur
Créativité
Gestion

Partagez à vos contacts

LE MARCHÉ
graphique camembert

Selon l’enquête Dares « Les métiers en 2022 », ce sont 375 000 postes qui vont s’ouvrir dans les métiers de l’hôtellerie, de la restauration et de l’alimentation, entre 2012 et 2022. La pâtisserie est un secteur qui recrute particulièrement, car il ne connaît pas la crise, relevant à la fois du quotidien des Français (toutes les boulangeries ont un rayon pâtisserie) et du secteur du luxe (comme en témoigne le succès des pâtisseries haut de gamme, en France comme à l’étranger).

La pâtisserie est un secteur qui recrute, à cause de l’expansion du domaine, mais aussi parce qu’il s’agit d’un métier exigeant. «Il existe entre 15.000 et 18.000 places vacantes de professionnels qualifiés en France», explique-t-on chez Fauchon. Les raisons ? Un métier jugé exigeant avec des horaires contraignants, la journée d’un pâtissier commençant entre 4 et 6 heures du matin. Les chaînes hôtelières, notamment internationales, recherchent en permanence des pâtissiers français.

Les salaires mensuels bruts peuvent être compris entre le SMIC (1 458 €) pour un titulaire de CAP débutant et 1 600 € pour un ouvrier plus qualifié. Les meilleurs salaires peuvent atteindre 2 300 €.
Installé à son compte, l'artisan pâtissier peut dégager mensuellement des revenus allant de 2 600 à 4 600 €.

Ils ont testé ce métier

ANNA
quotes

J’adore faire des gâteaux pour mes enfants, mais je me suis rendu compte que j’étais heureuse et beaucoup moins stressée lorsque je pratiquais cette activité. C’est la raison pour laquelle j’ai pensé à une reconversion dans ce domaine.


Ne connaissant pas de pâtissier dans mon entourage, partager ces 5 jours avec Marion, elle-même reconvertie, a été primordial dans ce nouveau départ.