MÉTRO – MAROQUINIER - DODO

DESCRIPTION

Spécialiste du cuir, le maroquinier fabrique des objets de la vie courante : sac à main, valise, porte-monnaie, ceinture, etc. Il en définit la forme, choisit le matériau et la couleur, puis réalise le prototype (modèle). Les morceaux de cuir, préalablement préparés, sont coupés à la main ou à l'emporte-pièce. Il faut tenir compte des nuances de qualité du cuir : prévoir le plus beau pour l'extérieur, celui qui a des petits défauts pour l'intérieur. Les pièces sont disposées de manière à avoir le moins de chutes possible. Vient ensuite l'assemblage des morceaux.

Pour que les coutures ne soient pas trop épaisses, le maroquinier affine le cuir sur les bords. Les piqûres sont en général faites à la machine, même si certains ateliers de luxe pratiquent encore le « cousu main ». Enfin, plaquer et glacer le cuir donne à l'article toute sa brillance.

Lorsqu'il est installé comme artisan, le maroquinier intervient de la création du modèle à la finition. Dans l'industrie, il se spécialise : modéliste, coupeur, piqueur-monteur en maroquinerie.

ACCÈS ET COMPÉTENCES

Après la 3e :
2 ans pour préparer le CAP maroquinerie
éventuellement le CAP sellerie générale ou sellier harnacheur
3 ans pour le bac pro métiers du cuir, option maroquinerie ou option sellerie garnissage
Après le BAC :
2 ans pour obtenir le BTS métiers de la mode-chaussure et maroquinerie

Précision
Gestion
Créativité
Patience

Partagez à vos contacts

LE MARCHÉ
graphique camembert

Dans le secteur de la maroquinerie, les petites structures côtoient les géants de l'industrie. Le marché est toutefois dominé par sept poids lourds (parmi lesquels Delsey, Hermès ou Longchamp), qui réalisent à eux seuls 70 % du chiffre d'affaires global du secteur. Ces grandes maisons sont d'ailleurs les principaux recruteurs.

Ce sont les personnes les plus qualifiées (à partir du bac) qui trouveront le plus facilement un emploi à l'issue de leur formation. Les employeurs, y compris les plus importants, sont à la recherche de techniciens expérimentés, détenteurs d'un réel savoir-faire traditionnel. Choisir une spécialité très pointue (ganterie de peau, artisanat d'art en sellerie, reliure ou maroquinerie de luxe) peut se révéler payant et permettre une bonne insertion professionnelle.

Salaire

En l'absence de grille de salaires, il est difficile d'établir la rémunération de base du débutant. Celle-ci dépend de l'entreprise. Dans l'industrie, un ouvrier maroquinier commence au SMIC, parfois un peu plus suivant son savoir-faire et ses responsabilités.

Ils ont testé ce métier

ÉMILIE
quotes

Je souhaite monter ma marque de sac à main et cette expérience a été très plaisante. Cela va prendre du temps mais c’est décidé, je me lance.


Je veux réaliser mon rêve de petite fille.